Accueil > Profil > Notre histoire

130 ANNÉES D’EXPÉRIENCE AU SERVICE DE L’EAU ET DE L’ENVIRONNEMENT

L’histoire de Lyonnaise des Eaux débute en 1880 avec la création de la Société Lyonnaise des Eaux et de l’Eclairage (SLEE). Sa mission d’origine, marquée par  les enjeux d’hygiène et de santé publique évolue aujourd’hui vers de nouveaux défis. Le XXème siècle fut celui de l’infrastructure et des réseaux. Le XXIème siècle sera celui de la protection de la ressource, en qualité et en quantité.

DE 1880 A 1950 : HYGIÉNE ET SANTÉ PUBLIQUE

DE 1880 A 1950 : HYGIÉNE ET SANTÉ PUBLIQUE

À l'époque où naît la Société Lyonnaise des Eaux et de l'Éclairage (SLEE), la France entame des grands travaux de modernisme. L'essor sans précédent de l'urbanisation est influencé par les théories hygiénistes de la fin XIXe siècle. La réhabilitation de Paris par le baron Haussmann est liée à ce mouvement de pensée. Avec l'aide de l'ingénieur Belgrand, les circuits d'adduction d'eau potable et un réseau moderne d'égouts sont créés.

C'est dans ce contexte que la SLEE est fondée par le Crédit Lyonnais en 1880. Le rôle de la SLEE est alors d'assurer "l'obtention, l'achat, la prise à bail et l'exploitation, en France et à l'étranger, de toute concession et entreprise relative à l'eau et à l'éclairage".

Dès les premières années, de grandes villes comme Bordeaux lui concèdent leur service de l'eau.

Le service de l’eau s’ouvre rapidement à la science avec l’installation, en 1934, d’un laboratoire d’analyses et de contrôle des eaux au Pecq. Ce laboratoire s’attache à analyser les ferro-bactéries et les germes pathogènes de l’eau.
En 1946, la nationalisation des secteurs du gaz et de l'électricité pousse l'entreprise à se recentrer sur les services de l'eau. La SLEE devient alors Lyonnaise des Eaux.

DE 1960 A 1990 : ESSOR DU CONFORT URBAIN ET DES CONSOMMATIONS

DE 1960 A 1990 : ESSOR DU CONFORT URBAIN ET DES CONSOMMATIONS

En 1964, la loi impose aux communes de gérer l'assainissement des eaux usées afin de lutter contre la pollution croissante des rivières. Elles ont ainsi en charge de garantir un réseau complet de tout-à-l'égout et la création de stations d'épuration.

Parallèlement aux investissements dans le traitement des eaux usées afin d'accompagner les collectivités dans leur nouvelle obligation, Lyonnaise des Eaux poursuit sa politique d'acquisition de sociétés. C'est le cas avec les Eaux de Calais en 1954, ou les Eaux de Douai en 1959. Lyonnaise des Eaux signe également des contrats de concession avec des villes importantes comme Soissons (1962) et Carcassonne (1964).

Pour accompagner la croissance des villes, l'entreprise se diversifie dans l'acquisition de sociétés de service public, telles que Sita (gestion des déchets urbains) ou Degrémont (construction de stations de traitement de l'eau).

Enfin, face à une démographie toujours croissante, au développement du confort de vie et à l’explosion des consommations, l'entreprise accentue ses efforts d'innovation pour préserver la qualité et la quantité des ressources en eau. En 1981, Lyonnaise des Eaux crée le Centre international de recherche sur l'eau et l'environnement (CIRSEE) dont les travaux portent sur les problèmes de plus en plus complexes de la gestion de l'eau (de la ressource à la distribution d'eau potable), de l'assainissement et de l'environnement (traitement des eaux usées urbaines et industrielles, traitement des odeurs, impacts environnementaux).

DEPUIS LES ANNÉES 1990 : RARETÉ ET PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE

DEPUIS LES ANNÉES 1990 : RARETÉ ET PRÉSERVATION DE LA RESSOURCE

En mai 1991, une directive européenne sur les eaux résiduaires urbaines impose aux agglomérations la collecte et le traitement de leurs eaux pluviales et industrielles. Elle est transposée en droit français l'année suivante avec la loi sur l'eau, qui vise à garantir la gestion équilibrée des ressources en eau. Lyonnaise des Eaux concentre ses efforts d’innovation sur l'assainissement afin d'atteindre ces objectifs aux côtés des collectivités.

En 1997, SUEZ fusionne avec Lyonnaise des Eaux. Le nouveau groupe, appelé Suez-Lyonnaise des Eaux, se concentre progressivement sur deux pôles : l'énergie et l'environnement. Lyonnaise des Eaux appartient désormais à ce second pôle, appelé SUEZ ENVIRONNEMENT, où elle est responsable de la gestion de l'eau et de l'assainissement en France. L'entreprise accompagne ses clients dans leur démarche de développement durable et promeut des solutions technologiques qui améliorent la qualité des milieux naturels, limitent le gaspillage ou permettent la réutilisation des eaux usées. Les enjeux environnementaux sont plus que jamais une priorité pour l'entreprise, comme le prouve les 12 engagements pour une gestion durable de l’eau établie dès 2006.

En 2009, Lyonnaise des Eaux initie une vaste démarche de réflexion et de dialogue avec l’ensemble de ses parties prenantes, Idées neuves sur l’eau, pour imaginer un nouveau modèle de l’eau et relever collectivement les défis de la protection de la ressource. De cette démarche nait, en 2011, le Contrat pour la santé de l’eau®. Plusieurs collectivités ont choisi Lyonnaise des Eaux pour les accompagner dans leur politique de gestion de l'eau en signant en 2012 des  chartes de gouvernance locales de l’eau : véritables contrats emblématiques pour l’entreprise.

> Découvrez les contrats emblématiques

LES INNOVATIONS DE LYONNAISE DES EAUX

Les dernières innovations :

2011

Degrés Bleus® eau chaude est une technologie permettant la récupération de la chaleur des eaux usées pour préchauffer les eaux des douches collectives et des bassins.

COWAMA est un système de prévision en temps réel de la qualité des eaux de baignade, basé sur une modélisation des courants marins, de la météorologie et des écoulements d’eaux de pluie.

La Zone Libellule® est un espace naturel, constitué de différents types de zones humides abritant des plantes, et qui permet d’apporter un complément d’épuration en aval d’une station de traitement des eaux usées

2012

Optiaqua est un outil de pilotage en temps réel des réseaux d’eau potable, basé sur une analyse en continu des paramètres du réseau (débit, pression, consommation, capteurs acoustiques).

> Découvrir toutes les innovations